Mouvement pour une Nouvelle Humanité  Accueil Politique Société Cultures Spiritualité Statuts Charte Internet
Recevez gratuitement le bulletin du M.N.H

  
Sionisme: Thèse de l'antisémitisme en doute dans l'affaire du XIXe à Paris
Edité le 16 septembre 2008


Société L'arrestation de six jeunes gens lundi à Paris dans l'enquête sur des violences commises contre trois jeunes juifs le 6 septembre dans le XIXe arrondissement de la ville met à mal la thèse de l'agression antisémite, soutenue par le gouvernement et l'opposition

L'usage d'un pistolet à billes par un jeune homme en direction d'un groupe d'autres jeunes passant dans la rue est à l'origine de l'incident, ont expliqué deux sources concordantes et proches de l'enquête.

La présence d'un suspect de confession juive parmi les agresseurs présumés arrêtés lundi affaiblit aussi, pour une de ces sources, la thèse d'une affaire antisémite défendue le 7 septembre par plusieurs associations de la communauté juive, le ministère de l'Intérieur et le porte-parole du Parti socialiste.


Selon les auditions et l'enquête, un des suspects a tiré une bille avec son pistolet, par jeu, vers un des trois jeunes juifs, ce qui a entrainé une riposte et une échauffourée, dit-on de même source. Il n'y a pas eu d'insultes antisémites.


La police va encore confronter les suspects et leurs victimes d'ici à la fin de la garde à vue, mercredi matin au plus tard, avant que la justice ne décide de la qualification à donner aux faits.


Le 7 septembre dans un communiqué, la ministre de l'Intérieur, Michèle Alliot-Marie, avait condamné "les violences antisémites" commises à l'encontre des trois jeunes gens.

Julien Dray, porte-parole du PS, avait également condamné ces faits dans un quartier "où les tensions sont très fortes et où des agressions antisémites répétées ont déjà eu lieu."

Le fait divers avait attiré l'attention car il survenait après les coups portés dans le même quartier à un jeune adolescent de confession juive, Rudy, le 21 juin.


Dans cette affaire, deux jeunes gens de 25 et 26 ans sont en détention provisoire depuis fin juillet pour "tentative de meurtre", avec la circonstance aggravante de l'antisémitisme.

Le scénario alors retenu initialement, une agression antisémite déclenchée par le fait que Rudy portait une kippa, a été démenti par l'enquête. Les policiers parlent plutôt d'une bagarre entre deux bandes qualifiées de "communautaires", l'une formée de Juifs et l'autre de Noirs.


Thierry Lévêque, édité par Gilles Trequesser
Source : REUTERS


 
Lire aussi
· L'église catholique Bénit la Traite Négrière

· La police française violente, raciste et au dessus des lois ?

· Communiqué du MNH sur l'affaire DSK

· Dieudonné, le tocsin et le glas !

· 16 juin 1976, révolte de Soweto

Suite...

Donnez une note à cet article
Note actuelle: 0

Merci de prendre une seconde et noter cet article:

Excellent
Tres bon
Bon
Mauvais
Nul


Options

 Format imprimable Format imprimable


"Utilisateurs" |   | 0 commentaires
Les opinions exprimées dans ces colonnes sont celles des auteurs et ne réflètent pas nécessairement la ligne éditoriale de l'association MNH !

©2005 - Mouvement pour une Nouvelle Humanité   Accueil Politique Société Cultures Spiritualité Statuts Charte Internet
Les documents publiés sur ce site sont soumis aux droits d'auteur. Leur utilisation sans l'accord des auteurs est interdite.
MNH - Siège social : 26 allée Georges Récipon 75019 Paris, France
Tél : +33 (0) 6 13 18 64 86



Site motorisé par PHP-Nuke.