Mouvement pour une Nouvelle Humanité  Accueil Politique Société Cultures Spiritualité Statuts Charte Internet
Recevez gratuitement le bulletin du M.N.H

  
Holocauste: New Jersey et le gang des rabbins
Edité le 28 juillet 2009


Société
Depuis un certain temps, il souffle aux États-Unis d’Amérique, comme un vent d’épuration qui nettoie tout sur son passage.

Le 29 juin 2009, le monde entier assistait en spectateur impuissant au verdict d’un simulacre de procès, qui a entraîné la condamnation à 150 années de prison du tristement célèbre courtier ashkénaze Bernard Madoff, accusé d’avoir détourné plus de 50 milliards de dollars US à partir des fonds d’investissement qu’il gérait en famille à Wall Street. Il est certain que cet argent n’a pas été perdu pour tout le monde.

Peu de temps après, le 3 juillet 2009, les dépêches d’agence apprenaient au monde entier un autre cas de corruption à un niveau jamais atteint dans l’histoire financière des Etats-Unis d’Amérique, il s’agissait d’un autre membre de la « grande famille », Sergey Aleynikov, ancien Directeur des projets informatiques à la banque Goldman & Sachs, et que le FBI venait d’arrêter à l’aéroport international de Newark (à mi-chemin entre Manhattan et le New Jersey), alors qu’il s’apprêtait à fuir en Russie, avant de rejoindre probablement Israël (le sanctuaire du crime organisé) pour y bénéficier de l’impunité que l’Occident accorde aux « intouchables ».

Sergey Aleynikov est accusé par les autorités États-Uniennes d’avoir développé un programme informatique qui permettait à son ancien employeur de manipuler les cours d’actions de Wall Street, et donc celles des principales places financières mondiales.
Le FBI le soupçonne aussi d’avoir entrepris des tractations avec les services israéliens en vue de revendre les codes de ce logiciel à la Russie et à la Chine.

Le scandale qui défraie la chronique Outre-Atlantique actuellement, est le gigantesque coup de filet mené par les autorités américaines, le 23 juillet 2009, dans le « milieu » juif sépharade.

Jamais dans leur histoire récente, après l’ère Al Capone, les Etats-Unis d’Amérique n’avaient été confrontés à une affaire de corruption et de trafic d’humains d’une telle ampleur.
Il a fallu mobiliser 300 agents et des bus sécurisés pour traquer quelques 44 criminels présumés, âgés de 32 à 87 ans et dont les organisateurs se trouvent être des rabbins, d’où le nom « Kosher Nostra » donné par des medias locaux à cette organisation.

Les enquêtes, menées conjointement par le FBI et les agents fiscaux avaient officiellement démarré en 1999, sous le nom de code « Bid Rig ». L’opération a déjà permis d’arrêter 48 personnes.
Mais l’homme à l’origine de ce dernier coup d’éclat malgré lui s’appelle Solomon Dwek, Juif sépharade d’origine syrienne qui a bâti sa fortune dans la bulle immobilière.
Arrêté pour une fraude bancaire d’un montant de 50 millions de dollars US, Solomon Dwek devint une taupe dans le milieu sépharade du New Jersey pour le compte du FBI.

La pègre séfarade (Kosher Nostra), qui avait ses quartiers généraux dans les synagogues de Deal et de Brooklyn, se livrait en toute impunité au blanchiment d’argent, à la corruption des fonctionnaires et des représentants du peuple et au commerce d’organes prélevés chez des enfants en Israël (en Palestine ?) ou en Inde, avant d’être revendus jusqu'à 160.000 dollars US aux Etats-Unis.

Pour se défendre de toute accusation de pourvoyeur de corruption aux Etats-Unis et de pratiques dégradantes pour la dignité humaine, Yitzhak Kakun, rédacteur en chef de l’hebdomadaire « Yom Le'Yom » a accusé les enquêteurs d’antisémitisme. « Nous avons le sentiment que le FBI a délibérément cherché à arrêter le plus de rabbins possible pour nous humilier [...] Je ne suis pas au fait des détails du dossier, mais vous ne verrez jamais le FBI agir ainsi avec les imams musulmans ou les prêtres chrétiens. Il est évident que toutes ces choses sont motivées par l’antisémitisme. » a-t-il déclaré au JerusalemPost qui l’interviewait dimanche 26 juillet 2009.

A ce jour, 4 rabbins sont sous le coup d’inculpation pour blanchiment d’argent, il s’agit d’Eliyahu Ben-Haim et d’Edmond Nahum, rabbins de la synagogue de Deal, Saul Kassin, rabbin de la synagogue de Brooklyn.

Deux autres Juifs orthodoxes, Mordechai Fish et Label Schwartz, sont accusés de blanchiment d’argent. Levy Izhak Rosenbaum de Brooklyn, est accusé de trafic d’organes humains tandis que le maire Hoboken, Peter Cammarano III, est accusé de corruption.

Les autres sont accusés de fraudes bancaires ou de corruption des fonctionnaires et des élus.

Dans sa conférence de presse, le procureur fédéral a déclaré qu’il disposait d’enregistrements audio et vidéo des meetings des personnes arrêtées. « Nous sommes très confiants dans nos procédures ainsi que dans les nombreuses preuves accumulées [...] 44 personnes ont été arrêtées mais d’autres arrestations sont planifiées.

Le plus étonnant est le silence des medias français autour de ces affaires. Est-ce à dire que la France est exempte de telles pratiques ? Les Français qui se souviennent encore des affaires du Sentier sauront quelles conclusions tirées de ce mutisme de la presse hexagonale.

La rédaction du MNH

 
Lire aussi
· L'église catholique Bénit la Traite Négrière

· La police française violente, raciste et au dessus des lois ?

· Communiqué du MNH sur l'affaire DSK

· Dieudonné, le tocsin et le glas !

· 16 juin 1976, révolte de Soweto

Suite...

Donnez une note à cet article
Note actuelle: 5



Merci de prendre une seconde et noter cet article:

Excellent
Tres bon
Bon
Mauvais
Nul


Options

 Format imprimable Format imprimable


"Utilisateurs" |   | 1 commentaire | Recherchez la discussion
Les opinions exprimées dans ces colonnes sont celles des auteurs et ne réflètent pas nécessairement la ligne éditoriale de l'association MNH !

Re: New Jersey et le gang des rabbins
par Visiteur le 20 septembre 2009
Je comprends mieux pourquoi en Afrique on a pas réellement conscience de tout ce qui se trame, on a  pas assez a l'information
mais je suis heureux, dans quelques jours cela sera a la portée de tout le monde et la révolution sera amère...


[ Répondre à ce message ]


©2005 - Mouvement pour une Nouvelle Humanité   Accueil Politique Société Cultures Spiritualité Statuts Charte Internet
Les documents publiés sur ce site sont soumis aux droits d'auteur. Leur utilisation sans l'accord des auteurs est interdite.
MNH - Siège social : 26 allée Georges Récipon 75019 Paris, France
Tél : +33 (0) 6 13 18 64 86



Site motorisé par PHP-Nuke.