Mouvement pour une Nouvelle Humanité  Accueil Politique Société Cultures Spiritualité Statuts Charte Internet
Recevez gratuitement le bulletin du M.N.H

  
Colonialisme: Nicolas Sarkozy-Bernard-Henri Levy ou l’incarnation du mal
Edité le 30 mars 2011


Politique
Croisade, le mot est lâché ! On ne s’en cache plus en France. Croisade contre les peuples africains ! Croisade contre les Libyens ! Croisade contre les Noirs ! Croisade contre les Arabes ! Croisade contre les Musulmans ! Croisade avec ce que ce terme comporte historiquement comme massacres, viols, tueries en tout genre.


La Libye est le premier pays africain à être envahi avec quelques complicités. Déjà des milliers de morts provoqués par les sbires de Nicolas Sarkozy, Bernard Henri Levi et autres !


Croisade, je n’ai pas honte, je suis écœurée ! De la même manière qu’ils prétendaient apporter les Lumières Evangéliques aux peuples du Sud, les voilà partis pour les exterminer en prétextant qu’ils leur apportent la liberté ! La liberté des peuples ne s’exporte pas ! Il appartient aux peuples de la conquérir lorsqu’ils sont prêts à le faire. D’ailleurs quelle contradiction ! Depuis quand la liberté et la démocratie se trouvent-t-elles derrière les canons ? Depuis Nicolas Sarkozy, sans doute.
 

Ils veulent nous faire croire que les bombes de destruction massive rendront heureux les peuples du Sud, Libyen notamment. D’ailleurs, ils s’apprêtent à attaquer la Côte d’Ivoire et le reste de l’Afrique.Oui, ils sont en croisade, non pour apporter la Liberté et la démocratie, mais pour piller les richesses. L’Occident agonise. Comment expliquer qu’en France les hôpitaux, les écoles ces éléments essentiels à la survie d’un peuple soient dans un état de délabrement absolu, alors qu’au même moment elle trouve des milliards pour aller TUER. OUI TUER EN TOUTE IMPUNITE ! Comment expliquer que Nicolas Sarkozy élu par les Français pour augmenter leur pouvoir d’achat abandonne cet objectif pour aller en guerre alors que la misère devient endémique ? Comment ? Comment ?


On s’étonne, mais pas tant que ça ! Le projet d’invasion des pays Africains a été adopté depuis plusieurs années. Elle entre dans sa première phase. Elle va revêtir la forme d’une rébellion comme en Libye ou en Côte d’Ivoire, rébellion armée par la France. Elle revêtira aussi la forme des élections savamment orchestrées par notre pays des Lumières, dont les résultats sont décidés d’avance (Côte d’Ivoire) Et à la moindre résistance des peuples, invasion armée sous prétexte de faire respecter la démocratie.
 

Oui, la France de Sarkozy est hitlérienne ! Elle est nazie ! Avec son chef Nicolas Sarkozy incarnation parfaite d’Hitler et Bernard Henri Levy dans le rôle de Goebbels, roi de la propagandastaffel ! Oui, nous voilà parti dans une guerre, une invasion, une croisade aussi meurtrière que cynique ! Cynique ! Rien que parce qu’on veut arracher à des peuples pacifiques, leurs biens. Oui, l’Afrique toute entière doit réagir et repousser cette invasion ! Le reste du monde doit nous aider. On doit tous se donner la main pour sauver la tête de nos frères !


Calixthe Beyala


 
Lire aussi
· Quand l’Occident a faim, l’Afrique doit mourir

· Pour combattre la France, nous devons savoir de quoi elle est capable.

· B. P Logbo rappelle aux présidents d'institutions ivoiriennes, l'art. 98 de la c

· COMMEMORATION DE LA DEPORTATION D'AFRICAINS

· Bon anniversaire M. le Président Gbagbo !

Suite...

Donnez une note à cet article
Note actuelle: 5



Merci de prendre une seconde et noter cet article:

Excellent
Tres bon
Bon
Mauvais
Nul


Options

 Format imprimable Format imprimable


"Utilisateurs" |   | 2 commentaires | Recherchez la discussion
Les opinions exprimées dans ces colonnes sont celles des auteurs et ne réflètent pas nécessairement la ligne éditoriale de l'association MNH !

Re: Nicolas Sarkozy-Bernard-Henri Levy ou l’incarnation du mal
par Visiteur le 30 mars 2011
Côte d’Ivoire- Ça y est ! Ce qui se tramait depuis quelques mois dans l’ombre est désormais officiel. L’opération des Nations Unis en Côte d’ Ivoire et la force française LICORNE, deux armées supposées ramener la paix dans ce pays, ont officiellement déclaré la guerre à l’armée ivoirienne ce lundi matin, a constaté un correspondent de TWN à Daloa. Ce sont les hélicoptères de l’ONUCI qui ont pilonné l’école de gendarmerie de TOROGUHE (15 kms de DALOA) et le camp du 3ème bataillon de la ville quelques minutes seulement avant l’arrivée des rebelles et mercenaires de Ouattara. Ces 3 armées ont ensuite mis le cap sur ISSIA et Yamoussoukro ou les combats se poursuivent en ce moment. Joint au téléphone, un proche du représentant du secrétaire général de l’ONU nous apprend que « ce sont BAN KI-MOON et SARKOZY qui ont donné l’autorisation à leurs forces d’attaquer finalement l’armée de Côte d’Ivoire à visage découvert ». Si pour l’impénitent impérialiste Président Français, cette autorisation ne surprend pas, le ok de BAN KI-MOON par contre emmène beaucoup d’observateurs à se poser la question de savoir si cela fait part de ses prérogatives. Ban Ki-Moon peut il lui seul, sans passer par le conseil de sécurité, donner l’ordre à une force de maintien de la paix de rentrer en guerre avec un pays ? Décidément, la Côte d’Ivoire semble être une terre d’expérimentation de tous les chaos.

Stéphanie KONAN



[ Répondre à ce message ]


Re: Nicolas Sarkozy-Bernard-Henri Levy ou l’incarnation du mal
par Visiteur le 30 mars 2011
Communauté internationale et consorts, me direz-vous un jour de quel charme improbable, de quelle virginité soudaine, vous habillez Alassane Ouattara l’ancien Premier Ministre dont on peut dire, sans méchanceté aucune, qu’il incarne un passé bien peu démocratique dont furent d’ailleurs victimes des Ivoiriens coupables d’opposition, et son âme damnée le rebelle Guillaume Soro, improbable faiseur de rois, qui promet des châtiments à tire-larigot ! Me direz-vous un jour ce que vous récompensez en eux (pour Salomé, fille d’Hérodiade, ce furent ses talents de danseuse) pour leur offrir sur un plateau comme jadis celle de Jean-Baptiste, la tête de la Côte d’Ivoire qui ne vous appartient pas ! Quels intérêts – permettez-moi une naïveté passagère, ponctuelle – vous poussent à la diabolisation subite d’un homme, Laurent Gbagbo, qui fut le seul leader ivoirien à mener une opposition impossible mais pacifique à Félix Houphouët-Boigny, à accepter la prison et l’exil, à briguer la magistrature suprême, à la gagner en venant de l’opposition, sans jamais avoir compromis son combat par l’acceptation d’un maroquin corrupteur ; Qui peut dire avec Rabemananjara «mes doigts sont clairs comme le printemps, mon coeur est neuf comme une hostie».
Dans une chronique récente, j’interpellais les intellectuels africains, afin qu’ils prennent position, qu’ils embarquent dans ce train de la renaissance qui passe devant leur porte. Parodiant Aimé Césaire, je leur intimais de parler, afin d’attaquer à leurs bases, oppression et servitude pour rendre possible la fraternité. Quelques-uns l’avaient déjà fait.

D’autres m’ont écouté, notamment Calixthe Bayala, Olympe Bhêly-Quenum, Tierno Monenembo, Achille Mbembe, etc. Lequel a tissé le moindre laurier même en papier recyclé à la «communauté internationale» ? Lequel a salué Barack Obama ou encensé Nicolas Sarkozy ? Combien ont reconnu la légitimité de Ouattara ? Lequel n’a pas apporté son soutien explicite ou implicite à Laurent Gbagbo, les plus minimalistes demandant comme lui, que l’on respecte les textes d’un état souverain ; que l’on arrête les bruits de bottes et les rodomontades grotesques – incontournable pléonasme –, que cette affaire soit laissée à la discrétion des Ivoiriens ! Quel homme politique africain a envoyé le plus petit courriel de félicitation à Ouattara ? Qui pourrait comprendre que, au lendemain de la célébration du cinquantenaire des indépendances des anciennes colonies françaises d’Afrique, ce continent soit encore regardé avec les yeux du documentaire récemment diffusé par France télévision sur la Françafrique, documentaire inattendument prophétique, qui annonçait la victoire de Ouattara –, les explications alambiquées du réalisateur n’y pourront rien – alors qu’il avait été produit des mois avant les élections ivoiriennes ? Qui peut accepter qu’un certain Monsieur Choi se comporte encore comme un commandant de cercle ? Nos enfants ne nous mépriseraient-il pas, à juste titre, s’ils savaient que nous étions restés muets devant le spectacle grotesque d’une furtive proclamation de la victoire d’un candidat par les ambassadeurs étrangers dans son Quartier Général.


Gaston Kelman



[ Répondre à ce message ]


©2005 - Mouvement pour une Nouvelle Humanité   Accueil Politique Société Cultures Spiritualité Statuts Charte Internet
Les documents publiés sur ce site sont soumis aux droits d'auteur. Leur utilisation sans l'accord des auteurs est interdite.
MNH - Siège social : 26 allée Georges Récipon 75019 Paris, France
Tél : +33 (0) 6 13 18 64 86



Site motorisé par PHP-Nuke.