Mouvement pour une Nouvelle Humanité  Accueil Politique Société Cultures Spiritualité Statuts Charte Internet
Recevez gratuitement le bulletin du M.N.H

  
Colonialisme: Tentative d'assassinat de L. GBAGBO par la France
Edité le 05 avril 2011


Politique Frappes à Abidjan, des actes illégaux

De fortes détonations ont été entendues toute la nuit de lundi à mardi à Abidjan, où les forces françaises affrontent l’armée ivoirienne, en vue d’évincer Laurent Gbagbo, le Président élu et reconnu par les lois et institutions ivoiriennes, a constaté Directscoop.


Les frappes menées lundi par l`Onuci et la force française Licorne contre des camps militaires, le palais présidentiel et la résidence de Laurent Gbagbo à Abidjan sont “des actes illégaux” et une “tentative d`assassinat”, a dit un conseiller du président sortant à Paris. “Je condamne ces actes illégaux. La finalité de cette action, c`est l`assassinat du président Gbagbo”, a déclaré à l`AFP Toussaint Alain, conseiller du président ivoirien en Europe, basé à Paris. “La coalition internationale menée par la France et les Etats-Unis, sous l`égide de l`ONU, plonge le pays dans le chaos”, a-t-il poursuivi. Il accuse l`ancienne puissance coloniale française d`avoir “équipé, renseigné et armé la rébellion du premier ministre Alassane Ouattara”


“Ils ont lancé cette attaque parce qu`ils ont compris que la rébellion seule n`était pas capable de vaincre l`armée de Côte d`Ivoire”, a-t-il ajouté. “Le sang va encore couler”, a déclaré M. Alain. “Les camps militaires d`Agban et d`Akouédo qui ont été touchés abritent aussi des familles des soldats.


A l`heure où nous parlons, on peut dire que la coalition, la France, a fait couler le sang.” Des hélicoptères de la Mission de l`ONU en Côte d`Ivoire (Onuci) et de la force française Licorne, qui agit sous bannière onusienne, ont tiré à Abidjan sur le palais et la résidence de Laurent Gbagbo, ainsi que sur deux camps de son armée, a annoncé l`Onuci.
 

Alassane Ouattara, proche de Nicolas Sarkozy, a récusé ce haut représentant déjà désigné puis, déclenché les hostilités militaires en ouvrant des fronts à l’ouest, au centre et à l’est du pays avant d’engager la « bataille d’Abidjan » avec l’appui de l’onuci et de la force française Licorne contre l’armée ivoirienne et le Président Laurent Gbagbo.
 

L’Occident, mené par la France et les Etats-Unis, appuie l’opposant Alassane Ouattara dans sa conquête par la force, du pouvoir d’Etat en Côte d’Ivoire, malgré sa défaite constatée par le Conseil constitutionnel ivoirien, plus haute juridiction chargée de proclamer les résultats définitifs du scrutin présidentiel.

Sources diverses


 
Lire aussi
· Quand l’Occident a faim, l’Afrique doit mourir

· Pour combattre la France, nous devons savoir de quoi elle est capable.

· B. P Logbo rappelle aux présidents d'institutions ivoiriennes, l'art. 98 de la c

· COMMEMORATION DE LA DEPORTATION D'AFRICAINS

· Bon anniversaire M. le Président Gbagbo !

Suite...

Donnez une note à cet article
Note actuelle: 0

Merci de prendre une seconde et noter cet article:

Excellent
Tres bon
Bon
Mauvais
Nul


Options

 Format imprimable Format imprimable


"Utilisateurs" |   | 1 commentaire | Recherchez la discussion
Les opinions exprimées dans ces colonnes sont celles des auteurs et ne réflètent pas nécessairement la ligne éditoriale de l'association MNH !

Re: Tentative d'assassinat de L. GBAGBO par la France
par Visiteur le 07 avril 2011
Quand l'union africaine bougera son cul pour défendre les siens !


[ Répondre à ce message ]


©2005 - Mouvement pour une Nouvelle Humanité   Accueil Politique Société Cultures Spiritualité Statuts Charte Internet
Les documents publiés sur ce site sont soumis aux droits d'auteur. Leur utilisation sans l'accord des auteurs est interdite.
MNH - Siège social : 26 allée Georges Récipon 75019 Paris, France
Tél : +33 (0) 6 13 18 64 86



Site motorisé par PHP-Nuke.