Reconquête de l’Afrique
Date: 27 avril 2011
Rubrique: Politique


Voilà que messieurs Yao N’dré et Mamadou KOULIBALY se comportent comme de vulgaires fonctionnaires ! Pas comme des hommes politiques. L’on peut au moins dire qu’ils n’avaient pas de convictions politiques. Ces deux minables n’étaient pourtant pas des directeurs centraux de l’administration ivoirienne. Ce sont ou c’étaient deux personnes qui comptaient dans le parti de Laurent Gbagbo. Comment peuvent-ils être surpris par l’acharnement du valet de la France en Côte d’Ivoire?

Voilà que messieurs Yao N’dré et Mamadou KOULIBALY se comportent comme de vulgaires fonctionnaires ! Pas comme des hommes politiques. L’on peut au moins dire qu’ils n’avaient pas de convictions politiques. Ces deux minables n’étaient pourtant pas des directeurs centraux de l’administration ivoirienne. Ce sont ou c’étaient deux personnes qui comptaient dans le parti de Laurent Gbagbo. Comment peuvent-ils être surpris par l’acharnement du valet de la France en Côte d’Ivoire? Ils étaient pourtant supposés connaître l’essence même du combat de Laurent Gbagbo et tout ce qu’il comportait comme risque pour sa propre personne. On ne peut pas dire que c’est de notoriété publique pour certains comme ces deux personnes ; mais le combat des Ivoiriens est celui de la survie, de l’existence même de la Côte d’Ivoire. Figurez-vous que depuis quelques années, en France, des hommes qui comptent (des généraux et autres personnalités de la sombre politique française) arpentent les grandes écoles françaises et prononcent des conférences sur la nécessité pour la France de se réapproprier l’Afrique francophone et particulièrement le pays qui a le plus d’intérêt, la Côte d’Ivoire et ses richesses. Pour faire court, tenez ce qui se dit dans ces conférences. « Ne faites plus des thèses sur des sujets en dehors des réalités actuelles de la situation de notre pays, la France. Que ce soit sur le plan diplomatique, culturel et surtout militaire, préparez le terrain à la récupération de l’Afrique. Ce n’est pas démoniaque que de concevoir un plan de récupération de l’Afrique. Le continent africain est celui de vos ancêtres, de nos ancêtres. C’est de ce continent de nos ancêtres que les Chinois veulent s’accaparer en l’envahissant avec des projets ambitieux. Sachez que notre belle France est au bord du gouffre, prête à disparaître les deux pieds joints dans le précipice pour n’avoir pas opté pour les bonnes solutions depuis longtemps. La situation est grave mais nous pouvons la rattraper sur le dos des indigènes Africains. Sachez bien que si nous ne nous réapproprions pas l’Afrique, le continent qui nous a été réservé par nos ancêtres, les retards que nous avons accumulés sont énormes et leur rattrapage va nous coûter très cher, plus cher que le coût d’une guerre éclaire et la vie de quelques Africains parce qu’il nous faudra réunir des capitaux dont nous ne disposons pas et qu’il faudra encore emprunter aux mêmes Chinois. La réunion en masse et dans l’urgence de ces capitaux mettrait notre cher pays la France, à un niveau d’endettement que vous n’imaginez même pas et dont le remboursement s’étendrait sur plusieurs générations, trois au moins de Français. Alors, préparez-vous à cette mission parce que l’entretien que nous avons ici n’a rien d’intellectuel, donc de théorique. Nous parlons là de réalités comme les hommes en armes doivent savoir les traiter mais vues les nombreuses dimensions de cette mission, toute l’intelligence française doit s’y mettre. Nous avons donc besoin du savoir de tous dans tous les domaines parce que dans un premier temps, nous devons mettre en route les solutions sans effusion de sang. La puissance de feu de la France viendrait en dernier recours. Dans tous les cas de figures, il nous faudra d’autres compétences pour déterminer la ligne rouge à ne pas franchir». Ceux qui appellent ainsi l’Afrique « le continent de nos ancêtres » ne sont pas des Africains mais bien des Français.

Le roi des Belges ne dit pas autre chose lorsqu’il reçoit le président de la R.D.C à qui il tient ces propos surréalistes pour qui ne connait pas les occidentaux. « Que fais-tu jeune homme ? Tu veux livrer le territoire de mes ancêtres aux Chinois ? » Nous voyons ce qu’il advient de la R.D.C et ce qu’il en adviendra encore. C’est le partage du gibier ramené par les rebelles, la MONUC (mission de l’O.N.U au Congo) et les occidentaux. Voilà le décor planté.

Il s’agit d’un plan digne de Machiavel qui à priori donne la chair de poule et c’est justement la raison pour laquelle les Africains doivent résister. D’ailleurs, les raisons pour résister et résister encore, nous en voyons deux principales :

1 – Parce que la France a atteint la fameuse ligne rouge qu’elle ne peut plus dépasser pour aider son valet en Côte d’Ivoire. Les régimes occidentaux ont leur plaie qu’on appelle « OPINION PUBLIQUE » qui réagit lentement par inculture mais dont la réaction est crainte. Nous répétons : La France a atteint la ligne rouge et le pseudo président de Côte d’Ivoire ne peut plus rien en attendre. Elle ne peut plus faire d’autres massacres. Notre pays a déjà payé et c’est le moment d’arracher notre vraie indépendance.

2 – Parce qu’il s’agit d’un plan diabolique qui vous ramènerait, si vous n’y prenez garde, au début du 20ème siècle, c’est-à-dire à l’état de sujets, nous devons résister. Surtout continuer de résister par nous-mêmes parce qu’il ne faut plus remettre notre destin dans les mains des autres. Pour exemple, l’élection de Monsieur « YES WE CAN » Hussein OBAMA a fait naitre l’espoir en Afrique et l’inquiétude des exploiteurs occidentaux de l’homme noir surtout après son discours au Ghana. Aujourd’hui, les occidentaux avec étonnement et les Africains avec stupeur, tout le monde se rend compte qu’il est plus dangereux pour notre continent que tous ses prédécesseurs.

Zagallo







Cet article provient de M.N.H
http://www.association-mnh.com

L'URL de cet article est:
http://www.association-mnh.com/modules.php?name=News&file=article&sid=317