Communiqué du MNH sur l'affaire DSK
Date: 31 décembre 2011
Rubrique: Société


 Le conseil d’Administration du Mouvement pour une Nouvelle Humanité (MNH) s’est réuni ce jour pour prendre connaissance de ce qui est appelée dans l’actualité courante l’Affaire DSK, des initiales du Directeur General du Fond Monétaire International (FMI) Dominique Strauss-Kahn (alias DSK) ; et pour établir un communique rendant officielle la position de notre organisation.


Le conseil d’Administration du Mouvement pour une Nouvelle Humanité (MNH) s’est réuni ce jour pour prendre connaissance de ce qui est appelée dans l’actualité courante l’Affaire DSK, des initiales du Directeur General du Fond Monétaire International (FMI) Dominique Strauss-Kahn (alias DSK) ; et pour établir un communiqué rendant officielle la position de notre organisation.

Les faits portés à notre connaissance par les déclarations des procureurs et des avocats des deux parties font état de viol et autres crimes sexuels qu’aurait commis le Directeur General du FMI, DSK à l’encontre d’une jeune employée de l’hôtel SOFITEL de New York aux États-Unis d’Amérique (USA) dans la journée du Samedi 14 Mai 2011.
Il est ensuite établi que suite à ces actes d’une brutalité et d’une violence inouïes d’après les rapports de police, DSK s’en était aller prendre le premier avion d’Air France en partance pour Paris, certainement pour se soustraire à la justice états-unienne (comme le fit jadis une autre célébrite perverte, Monsieur Polanski, dont nous avions déjà condamné les agissements), ce qui aurait justifié son arrestation manu-militari ainsi que le refus de la juge Melissa Jackson de le libérer sous-caution, en attendant que la lumière soit faite sur ce qui semble être un fait divers pour les media français en général et un « droit de cuissage » pour Jean-Francois Khan, chef de media bien en vue et probablement congénère de l’accusé présumé.

Sans revenir sur les détails maints fois répétés de cette nième affaire DSK, nous regrettons tout d’abord que l’affaire DSK n’ait pas lieu en France, notre système judiciaire aurait alors prouvé son indépendance des groupes claniques dans une république qui s’apparente un peu plus à une bananeraie.
Aux USA, le présumé-accusé DSK bénéficie de toutes les garanties nécessaires à sa défense contre les faits qui lui sont reprochés tandis que la présumée victime, Mademoiselle Diallo, bénéficie d’une protection qu’on aurait souvent aimé que des pays comme la France accordent aux victimes de crimes sexuels.
Le MNH constate que dans cette affaire, Mademoiselle Diallo a fait preuve d’un grand courage en n’hésitant pas à ester en justice contre le Directeur General du FMI. Nous tenons à honorer ce comportement digne et, contrairement, à Nathalie Kosciusko-Morizet (ministre de l'Ecologie) et Bernard Debré (député UMP), nous ne voyons pas la France comme une victime mais une complice d’agissements dont le milieu politico-médiatique parisien bruissait mais contre lesquels personne ne voulait s’élever. C’est aussi une preuve d’irresponsabilité et de manque de hauteur pour Nicolas Sarkosy, leur mentor, d’avoir appuyé l’accession à un poste aussi important de quelqu’un qui manifestement n'est pourvu ni de morale ni d’éthique. Nous nous elevons contre cette race d'imposteurs arrogants et de spoliateurs mondialistes dont l'amoralité s'étale chaque jour à la face du monde.

A l'heure ou les media nationaux, relayant une propagande partisane des communicants de Monsieur Strauss-Kahn, Font preuve à nouveau d’une solidarité toute clanique, le MNH se range plus que jamais du cote des femmes victimes de harcèlements, viols et autres agressions sexuelles. Si Mademoiselle Diallo a du quitter son pays pour se refugier aux USA, ce n’était certainement pas pour servir d’objet sexuel à un décadent, fut-il Directeur du FMI. Mademoiselle Diallo est connu et reconnue come une femme ordinairement vertueuse qui faisait très bien son travail à la satisfaction de son responsable hiérarchique. Dans son entourage, personne ne s’était plaint auparavant de cette jeune mère tranquille qui élevait sa petite fille de 15 ans dans la dignité. 
Comme la plupart des membres de l’establishment français qui se croient au dessus des lois qu’ils votent, DSK se sentait intouchable et pouvait donc continuer à abuser de sa position sociale pour violer et harceler  sexuellement en toute impunité. Au MNH, nous condamnons ces comportements qui avilissent et dégradent l’etre humain. Nous demandons aux autorités judicaires états-uniennes d’agir avec le plus grand discernement pour établir la réalité de ce qui s’est passé cette journée du 14 Mai 2011 dans la Suite 2806 de l’hôtel SOFITEL de Manhattan (New York) et de condamner avec la plus grande sévérité l’auteur de tels actes cruels.
Nous renouvelons notre sympathie envers Mademoiselle Diallo et nous invitons nos membres ou toute personne éprise de sympathie pour cette jeune femme de manifester leur compassion et de se rapprocher de son actuel avocat, Jeffrey Shapiro (www.jeffshapirolaw.com) pour lui apporter tout le soutien matériel dont elle et sa fille auront grand besoin.

Le Conseil d'Administration du MNH






Cet article provient de M.N.H
http://www.association-mnh.com

L'URL de cet article est:
http://www.association-mnh.com/modules.php?name=News&file=article&sid=329